F/P
22
25
    
CAUCUSFOOTBALL  /  LIGUES  /  NCAA
Crédit photo: Capture d'écran

Sidney Rouleau: La muraille de Gatineau inondée d'offres des grands programmes de la NCAA à 15 ans

Publié le 7 mars 2024 à 16h06
PAR WILLIAM BOIVIN

Sidney Rouleau a un parcours fascinant. Après être passé du hockey au football tardivement à l'adolescence, le Québécois a trouvé sa niche.

Cette passion lui permet d'étudier aux États-Unis, recevoir des offres de prestigieuses universités tout en s'approchant de son rêve ultime, la NFL.

À 15 ans, le colosse de 6 pieds 6 pouces et 300 livres vient de disputer sa première saison dans un Prep School américain, au New Jersey.

Cette opportunité s'est présentée à lui après avoir grandement épaté la galerie lors d'un match et un événement organisé par Canada Football Chat (CFC).


« Quand j'ai découvert le football, c'est au moment où je me cherchais. Je n'avais pas des bonnes notes et je cherchais quelque chose qui pouvait me motiver, j'ai donc commencé à jouer en secondaire 3.

J'ai immédiatement aimé le football, donc j'ai lâché le hockey. Mes notes étaient plus fortes et j'avais plus de support. À l'été 2022, après le match de CFC, les entraîneurs américains présents m'ont tous contactés et c'est ce qui m'a amené aux États-Unis. »


Rapidement, le natif de Gatineau s'est fait un nom au sud de la frontière. Il a évolué sur la ligne offensive comme bloqueur et à l'intérieur de la ligne défensive pour l'école Pennington, cette saison.

« Première partie que j'ai joué, j'avais de la difficulté, les gars étaient gros. Plus tard dans l'année, j'ai affronté un ailier défensif courtisé par la NCAA et je me suis ajusté, même que je le battais. J'ai compris que je pouvais jouer avec ces gars-là. »


Sidney Rouleau était d'ailleurs un des plus jeunes joueurs sur le terrain. Après avoir envoyé des vidéos de ces matchs à plusieurs universités et entraîneurs de la NCAA, il a eu des réponses inattendues et motivantes.

« J'ai eu plusieurs offres, dernièrement. La première c'était Nebraska, deuxième Miami, troisième West Virginia, quatrième c'était Tennessee et ensuite il y avait Boston College, ainsi que Duke. »



L'année de recrutement de l'imposant joueur de ligne n'est qu'en 2027, mais déjà il pense plus concrètement à l'endroit où il aimerait s'établir pour poursuivre sa progression au football universitaire américain.

« Je commence à cibler des places pour me préparer où aller. Mon premier choix serait Michigan. J'ai aimé la conversation que j'ai eue avec eux. Le stade est plein de monde, c'est fou. Il y a un bon coach pour les joueurs de ligne offensive et un bon entraîneur-chef là-bas.

Sinon, mes autres choix seraient Alabama, Georgia et Oklahoma. Mon objectif est de recevoir des offres de ces programmes. »

On parle de la crème de la crème. Toutes ces équipes ont développées des centaines et des centaines de joueurs pour la NFL au fil des décennies.

Le Québécois veut aussi continuer à évoluer des deux côtés du ballon au New Jersey afin de se donner les meilleurs outils pour atteindre les plus hauts nivaux.

« Je veux me concentrer comme bloqueur gaucher, mais je veux jouer des deux côtés. Ça m'aiderait pour connaître plus de jeux et même mieux bloquer les joueurs défensifs. »


Celui qui s'inspire de l'excellent bloqueur Trent Williams des 49ers ne s'en cache pas. Sidney Rouleau remercie le football pour la discipline et les opportunités que ça lui apportent.

Où te vois-tu dans 3 ans?



« Un bloqueur répertorié 5 étoiles et me commettre avec l'Université du Michigan. »

Où te vois-tu dans 6 ans?



« Je me vois dans la NFL. Je crois que c'est réalisable avec mon gabarit. Je vais devoir travailler fort à tous les jours. Une bonne discipline, bien manger et m'entraîner. Je fais tout pour réussir et c'est vraiment mon rêve ultime. »

Malgré une arrivée tardive et un parcours atypique au football, Sidney Rouleau vise le sommet. Retenez ce nom, ce n'est pas la dernière que nous allons en entendre parler.

image
SONDAGE
7 Mars   |   38 réponses
Sidney Rouleau: La muraille de Gatineau inondée d'offres des grands programmes de la NCAA à 15 ans

Aimez-vous ce genre d'histoire et en voulez-vous davantage?

OUI, VRAIMENT!3386.8 %
PAS NÉCESSAIREMENT513.2 %
LISTE DES SONDAGES
10 dernières chroniques
pub